Récapitulatif de règles-maisons pour le JDR Scion.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des Dieux et des Hommes - Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex
Captain Nerf
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 06/12/2015

MessageSujet: Des Dieux et des Hommes - Contexte   Mar 27 Déc - 20:04



Contexte général

Le jeu met en scène l’univers d’Inanis, un monde sans âge, ni début ni fin, dont la conduite (plus ou moins bonne) est dictée par la volonté de déités immanentes, représentantes d’un aspect unique de la réalité. Or, non contentes d’être des forces omnipotentes, les divinités sont également orgueilleuses, et chacune d’entre elles aspire à régner seule. De là vient qu’elles se livrent depuis toujours, et probablement jusqu’à la fin des temps, une guerre constante dont l’enjeu central est la foi des croyants.
Car, aussi absolus soient-ils, les démiurges doivent légitimer leur puissance par le consensus volontaire ou non des créatures inférieures : ainsi, plus un dieu est considéré puissant par la masse consciente, plus il le devient effectivement. Les divins luttent pour étendre leurs cultes et gagner en puissance à mesure que croît leur nombre d’adeptes, et il ne leur est de plus grande terreur que de se retrouver privés de fidèles : un dieu ne peut être véritablement détruit, mais sans la foi des mortels, sa force dépasse à peine celle d’un simple humain, et un tel état de faiblesse l’expose bien souvent à la domination de divinités plus puissantes.
Par ce fait, la société divine est un cycle perpétuel de dieux qui triomphent, déchoient et resurgissent dans une valse éternelle de vainqueurs et de vaincus. Les alliances et les trahisons ne sont finalement que des choix tactiques, et les amitiés comme les haines soumis aux intérêts du moment. Les panthéons, s’ils assurent une certaine stabilité et protections aux divinités membres, n’en demeurent pas moins le terreau fertile des intrigues et des manipulations.

Inanis est donc le vaste champ de bataille de ces rivalités cosmiques. L’avènement et le déclin des civilisations ne sont que les pièces d’un jeu d’échecs divins à la portée invisible pour les mortels ; ces derniers naissent, vivent et meurent sans avoir jamais tout à fait la conscience des desseins qu’ils servent malgré eux. En raison des guerres et des cataclysmes, bon nombre des sociétés humaines sont freinées dans leur développement naturel ; si certaines parviennent à se hisser à un haut niveau d’avancées technologiques, bon nombre d’entre elles sont maintenues entre un stade primitif et médiéval. Il est presque systématique qu’une catastrophe quelconque vienne balayer en un instant les civilisations ayant gagné trop d’ampleur.


Les Dieux

Un dieu est une entité primordiale régissant un aspect du réel. Il existe un dieu tutélaire par aspect, et chacun d’entre eux est seul maître de son domaine. Expression absolue de la réalité, les dieux sont indestructibles, mais sont tributaires de la foi des mortels pour régner. Lorsqu’il parvient à rassembler suffisamment de fidèles, la puissance d’un dieu est pratiquement sans limite, uniquement égalée par celles de ses semblables. Capable d’altérer en profondeur la réalité ou de ravager les continents sans grand effort, une divinité tient finalement plus de la catastrophe naturelle que de l’entité bienveillante. Car, aussi humaine puisse-t-elle paraître dans ses représentations et ses icônes, une déité reste fatalement indicible pour les êtres inférieurs. La vie, la mort, le temps, la morale, sont autant de concepts qu’un dieu conçoit sans comprendre, ne pouvant les envisager autrement que par son point de vue infiniment supérieur.
Cet écart avec le sens commun rend les êtres divins proprement terrifiants ; aussi bien capables des pires horreurs sans le moindre soupçon de regret, que des actes de générosité infinies, les dieux sont irrémédiablement imprévisibles et capricieux.
Cependant, être une divinité, aussi puissante soit-elle, n’accorde en aucune manière la possibilité de faire n’importe quoi. Celle qui tenterait de déchainer sa puissance sans avoir pris soin d’affaiblir au préalable ses rivales risquerait de s’exposer à de violentes représailles. Et même en cas de victoire, une trahison pourrait faire basculer la divinité téméraire dans le camp des vaincus. Tortueux et sournois, les rapports sociaux divins impliquent de savoir où et quand frapper, tout en s’assurant de l’amitié de ses alliés du moment.


Liste des dieux

- Feu (Été - Conflagration - Inspiration) - Ahoń
- Air ( Automne - Tumulte - Liberté) - Eyir
- Eau (Hiver - Marée - Purification) - Wiha
- Terre (Printemps - Fureur - Fertilité) - Yeryüzü
- Lumière (Jour - Rayonnement - Bienfait) - Prakaash
- Ombre (Nuit - Ténèbres - Secret) -
- Bestialité (Instinct - Bête - Prédation) - Jūkan
- Ordre (Justice - Protection - Autorité) -
- Chaos (Entropie - Hasard - Distorsion) - Dezòd
- Création (Artisanat - Matière - Vie) - Teremtés
- Destruction (Mort - Déliquescence - Corruption) - Shkatërrim
- Oubli (Déclin - Ruine - Poussière) -
- Force (Guerre - Massacre - Cruauté) - Śakti
- Passion (Excès - Amour - Folie) -
- Songe (Rêve - Cauchemar - Réalité) -
- Temps - Non jouable - Kālaya
- Espace - Non jouable - Viṇveḷi
- Savoirs - Non jouable - Mara

0 - Ombre (Eoduun - Nico) -> Scellé il y a 2000 ans par Ahoń et Prakaash durant sa montée au pouvoir.
0 - Ordre (Radewal - Romain) -> Scellé il y a 700 ans par Prakaash suite à une longue lutte d’influence. Prakaash a finalement vaincu et put apporter son propre Ordre de lumière.
0 - Oubli (Axel) -> Scellé il y a 4000 ans après avoir tenté de supprimer le concept de la Création durant une association avec Dezòd. Terrifiés, l’ensemble des autres dieux se sont rués sur lui pour l’obliger à ramener Teremtés avant de l’enfermer durablement.(Eoduun, Radewal, Śakti, Ahoń, Vinveli, Jūkan, Yeryüzü, Wiha, Kālaya, Mara)
0 - Passion (Hathor - Nono) -> Scellé par Śakti, Teremtés et [Romain] il y a 1000 ans après avoir plongé dans la folie tout un pays.
0 - Songe (Momo) -> Scellé il y a 200 cents ans par Mara et Eyir.




Dernière édition par Alex le Mer 4 Jan - 14:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain
Sexy and He knows it
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 10/12/2015

MessageSujet: Re: Des Dieux et des Hommes - Contexte   Mar 3 Jan - 22:41

Salut.

Tormedom : Autorité. Tronche : http://www.zbrushcentral.com/attachment.php?attachmentid=480463
Erialden : Protection. Tronche : http://assets.potins.net/wp-content/uploads/2015/04/1429700589-82169c5538e74c91dfc1076f9a0b650d.jpg
Narolm : Justice. Tronche : http://www.teoriacriativa.com/wp-content/uploads/2016/10/millie-bobby-brown-w-magazine-001.jpg/http://cdn23.us1.fansshare.com/celebrity/jamiebell/450_billy-elliot-billy-elliot-2074082656.jpg

Apparence d'humain à l'écharpe de cachemire :
Radewal. https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/0f/a6/82/0fa682d9d233ef18f6da9920b53f834e.jpg

Au revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des Dieux et des Hommes - Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les hommes donnent un petit nom à leur pénis
» Ptiwiki - Dieux Fondateur
» Pourquoi les hommes sont heureux ...
» Idée de kado pour vos hommes
» Les hommes sont moins mauvais que tu le dis JB16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scion - Rulebook :: Les Laboratoires :: Laboratoire mi-mars-
Sauter vers: